Aide d'urgence

MOZAMBIQUE - Beira Mozambique - Porter secours aux familles sinistrées du cyclone Idai (MOZAMBIQUE)
MOZAMBIQUE Beira

Contexte et Actualités

Dans la nuit du 14 au 15 mars 2019, le violent cyclone Idai, avec rafales de vent et pluies torrentielles, a dévasté le centre du Mozambique. L’œil du cyclone est passé tout près de Beira et la ville portuaire qui abrite 500.000 habitants s’est retrouvée séparée du reste du pays, ponts et routes ayant été détruits. Elle est aujourd’hui plongée dans la désolation. Près de 90% de la ville serait fortement endommagée - des dizaines de milliers d’habitations, des dizaines de centres de santé et des centaines de classes sont détruites - alors que dans d’autres régions des villages entiers auraient disparu ! Pour l’heure, on dénombre plus de 200 morts et d’innombrables sinistrés et déplacés. Le bilan humain ne cesse de s’alourdir, les secours peinent à atteindre les zones inondées et de nouvelles intempéries sont attendues.
Les populations ont d’urgence besoin d’abris, d’eau potable, de nourriture, de mesures d’assainissement, de vêtements, de matériel pour reconstruire les habitations, de soins médicaux et d’un soutien psychologique. Les Nations Unies estiment que plus de 1,7 million de personnes au Mozambique pourraient être touchées par la catastrophe. Selon l’Unicef, 260.000 enfants le seraient déjà.

Objectif du Programme

Les enfants pris en charge par SOS et les membres de l’équipe dont certains ont perdu leur logement auront besoin d’un soutien psychologique. Au niveau matériel, le Village SOS a résisté, les dégâts sont mineurs et les maisons familiales sont intactes. Pour l’heure, l’équipe s’attelle à trouver des solutions pour les réserves d’eau et la nourriture qui doit venir de Maputo, la capitale. Les bénéficiaires des programmes de renforcement des familles ont, eux, particulièrement souffert à Beira mais aussi à Chimoio. Leurs quartiers ont été durement touchés. Une évaluation est en cours pour pouvoir répondre rapidement aux besoins. Plus largement, SOS Villages d’Enfants Mozambique entend soutenir d’autres communautés sinistrées de la ville de Beira.

SOS au Mozambique

Présente dans le pays depuis 1986, SOS Villages d’Enfants y a démarré des actions à l’époque où la guerre civile sévissait. Le premier Village d’Enfants a vu le jour dans la ville de Tete. Aujourd’hui, SOS Villages d’Enfants Mozambique accompagne plus de 10.500 enfants, adolescents et adultes dans 6 localités (Beira, Chimoio, Inhambane, Maputo, Pemba, Tete) avec des programmes de prise en charge alternative, de renforcement familial, d’action sociale, d’éducation, de formation professionnelle et de santé. Par ailleurs, des aides d’urgence sont régulièrement engagées pour répondre aux nombreuses catastrophes naturelles (cyclones, inondations, sécheresse).
En février 2017, le cyclone Dineo a causé d’importants dégâts, en particulier dans le sud du pays. Plus de 100.000 logements ainsi que de nombreux centres de santé et écoles ont été détruits ou fortement endommagés et plus de 551.000 personnes ont eu d’urgence besoin d’assistance. Le Village d’Enfants SOS d’Inhambane a été touché. A côté d’un soutien immédiat (abri, nourriture, installations sanitaires…) aux sinistrés, SOS a planifié la reconstruction d’écoles et la prise en charge des enfants qui ont perdu leurs parents.


 

Financement


Pour soutenir les victimes du cyclone Idai en Afrique australe, il est possible de faire un don sur le CCPL IBAN LU65 1111 0050 0053 0000 (mention Urgence-Cyclone Idai).