INDONESIE - Sulawesi Indonésie: l'urgence suite au Tsunami (INDONESIE)

Contexte et Actualités

Le 28 septembre 2018, un séisme de magnitude 7.4 a fait trembler le territoire de Palu et Donggala, dans la province indonésienne de Sulawesi central. Suite à cet événement, certaines côtes du pays ont été frappées par un tsunami. Ce tsunami et ce séisme ont fait de nombreuses victimes. De nombreux enfants et leurs familles sont décédés des suites de l'effondrement de leurs bâtiments. Outre le nombre élevé de personnes déplacées (211 000 personnes), plus de 2 000 victimes ont été signalées et de nombreuses personnes ont été portées disparues.
Mais le désastre ne s’est pas arrêté là. Le 22 décembre, un nouveau tsunami s’est abattu sur les côtes de l’Indonésie : la côte ouest de l'île de Java et la côte sud de l'île de Sumatra, cette fois. Ce deuxième Tsunami a été déclenché  par une éruption volcanique : le volcan Anak Krakatau, dans le détroit de la Sunda, est toujours actif. Selon les chiffres communiqués par les autorités, environ 1,5 million de personnes ont été touchées, dont 665 000 enfants. Plus de 211 000 personnes vivent actuellement dans des camps de personnes déplacées, et de nombreuses autres vivent dans des zones d'installation spontanées et informelles.
 
Les conséquences de ces catastrophes sont nombreuses. Les coupures de courant ont rendu le réseau de communication de Donggala et des zones environnantes inutilisable et plongé les régions de Palu et Donggala dans l’obscurité totale. L'eau potable n'est pas accessible et il semble y avoir une grave pénurie de nourriture. De plus, de nombreuses écoles sont endommagées.
 
Les enfants dans de telles situations font souvent face à des menaces pour leur protection. Ils sont généralement sans surveillance et risquent des abus et exploitations. Ils sont également vulnérables sur le plan psychologique et émotionnel. Faisant face à des défis extrêmes, il est possible que les enfants et les membres de leur famille subissent une forme de traumatisme et/ou de dépression et qu'ils aient donc besoin de soins et d'un soutien pour le surmonter.

Objectif du Programme

Notre expérience passée dans le pays et dans la région montre que les enfants arrivent à faire face à leurs traumatismes lorsqu’ils se trouvent dans un environnement où ils sont pris en charge, valorisés et protégés. Afin de prévenir les abus, la négligence, l'exploitation et la violence envers les enfants, SOS Villages d’Enfants Indonésie propose donc de créer 9 espaces de garde d'enfants pour 1 500 enfants âgés de 3 à 15 ans.

Ces espaces proposeront plusieurs services :
·         Distribution de nourriture aux enfants afin qu’ils bénéficient, dans la mesure du possible, d'une alimentation équilibrée.
·         Mise en place de cours de soutien et de matériel pédagogique pour aider les enfants à poursuivre leurs études malgré les incertitudes.
·         Mise à disposition de réserves d’eau potable et de toilettes dans tous les locaux. La formation et la pratique en matière d'hygiène feront partie de l'activité pour aider les enfants à apprendre les habitudes d'hygiène et réduire les risques de maladies infectieuses.
·         Mise en place d’activités de peinture, narration d'histoires et autres activités ludiques reconnues pour la guérison de traumatismes.
·         Organisation de sessions régulières avec les parents et/ou tuteurs de ces enfants afin de développer des compétences parentales efficaces et de sensibiliser à des questions relatives aux soins et aux droits des enfants.

Par ailleurs, afin d'aider les enfants et leurs familles vivant dans les camps de personnes déplacées à recevoir le plus vite possible une assistance humanitaire vitale, des kits « Home-in-a-box » contenant des articles de première nécessité tels que des articles de literie, des articles de cuisine et autres seront fournis par SOS Villages d’Enfants Indonésie. 

SOS en Indonésie

Active depuis les années 1970, SOS Villages d’Enfants Indonésie accompagne près de 12.000 enfants, adolescents et adultes dans huit localités sur quatre îles (Sumatra, Java, Bali et Florès). Face aux nombreuses catastrophes naturelles mais aussi aux conflits armés, l’association intervient régulièrement avec des programmes d’aide d’urgence. Suite au tsunami de 2004, SOS Villages d’Enfants avait mis en place son plus important programme d’aide d’urgence sur plusieurs années en Indonésie, en Inde, au Sri Lanka et en Thaïlande. Après le séisme et le tsunami qui ont dévasté l’île de Sulawesi en 2018, SOS Villages d’Enfants Indonésie poursuit à Palu son programme pour accompagner les enfants dans le besoin.

Financement


Ce projet est financé grâce au généreux soutien de nos donateurs et de l’institut de la Banque européenne d'investissement pour une durée de 3 mois.