Nos Projets

Aide d'urgence et prévention

EQUATEUR - Quito

Aide d’urgence et réhabilitation en Equateur

  • Contexte et Actualités
  • Objectif du Programme
  • SOS en Equateur
  • Financement

Contexte et Actualités


Le 16 avril 2016 un puissant séisme, suivi d’innombrables répliques, dévastait la côte Pacifique (nord-ouest) de l’Equateur. Manabí et Esmeraldas et quatre autres provinces étaient frappées de plein fouet. Ce tremblement de terre est le plus fort que le pays ait connu depuis 1979, son bilan est lourd : plus de 600 morts, des milliers de déplacés internes (environ 16.000 personnes dans des camps d’urgence) et plus de 380.000 personnes en besoin d’assistance. Un million de personnes sont affectées de près ou de loin et les dégâts matériels sont considérables (plus de 36.000 logements détruits ou fortement endommagés).

Dans les provinces dévastées, plus d’un tiers de la population était avant la catastrophe en insécurité alimentaire. De nombreuses communautés, déjà confrontées à une situation de grande vulnérabilité socio-économique, vivaient dans des environnements marqués par la violence basée sur le genre et les homicides. Avec la catastrophe, face à des risques de violence accrus, la protection des enfants (160 enfants ont été séparés de leurs familles suite au séisme) et la prévention contre la violence sont devenues prioritaires surtout pour les personnes se retrouvant sans abri ou dans des abris informels. On estime à 200.000 le nombre de personnes en besoin de protection dans la région.

Des mois plus tard, les défis restent grands pour garantir des conditions de vie décentes à des milliers de sinistrés toujours dans des abris de fortune ou dans des logements temporaires et à de nombreuses communautés rurales. En décembre 2016, un fort séisme (avec plusieurs répliques) a de nouveau frappé la région (Atacames dans la province d’Esmeraldas) entrainant des dégâts supplémentaires, fragilisant davantage encore les plus vulnérables et surlignant les besoins. La plupart des ONG engagées aux côtés du gouvernement pour déployer l’aide d’urgence ne travaillent plus aujourd’hui dans le domaine des abris d’urgence ni dans les régions directement touchées par la catastrophe. Elles ne seraient plus que 20% actives pour soutenir l’importante reconstruction en cours.
 

Objectif du Programme


Après avoir rapidement réagi au séisme du 16 avril 2016, évalué la situation puis délivré des premiers secours, SOS Villages d’Enfants Equateur s’est engagée à protéger les enfants et à aider les familles à se relever durablement à Pedernales, Portoviejo (province de Manabí), Muisne et Chamanga (province d’Esmeraldas). L’association a développé des partenariats avec les autorités, de nombreux acteurs humanitaires locaux et internationaux et travaillé avec les communautés et les municipalités. Membre du Cluster des Nations Unies sur la Protection de l’Enfant, l’association fait aussi partie du forum des ONG qui a inscrit la protection de l’enfant comme priorité amenant SOS et ses partenaires à centrer leur intervention sur un renforcement des capacités de la communauté dans ce domaine.

En plus de six mois, l’association qui a pu compter sur des équipes composées de psychologues, travailleurs sociaux et facilitateurs communautaires, sur des collaborateurs SOS d’Equateur et de Bolivie, Argentine et Uruguay, a soutenu quelque 4.500 enfants (il n’y a pas eu d’enfant non accompagné à prendre en charge) et 2.500 familles :
  • Distribution d’eau, nourriture, matelas, couvertures, vêtements et téléphonie mobile
  • Soutien des familles et mise en place d’espaces protégés pour les jeunes (avec activités éducatives et ludiques) dans des abris d’urgence et des communautés sinistrées
  • Assistance médicale via e.a. 2 brigades d’intervention médicale avec la Medizinisches Katastrophen-Hilfswerk Deutschland (4.000 personnes)
  • Accompagnement familial : soutien psychosocial, groupes de thérapie, intervention de crise, écoute, renforcement de la résilience, workshops sur les droits de l’enfant, la prévention de la violence et l’éducation (2.800 personnes)
  • Ouverture d’espaces « Technologies de l’Information et de la Communication » pour familles/collaborateurs (7.000 personnes)
  • Activités de plaidoyer et de communication avec focus sur la protection de l’enfant

Neuf mois plus tard, les résultats sont probants mais il reste beaucoup à faire. 25% des familles accompagnées par SOS ont besoin d’un soutien à moyen terme (au moins un an) alors que leur situation s’est fragilisée avec la catastrophe, ce qui compromet leur capacité à prendre en charge de manière autonome leurs enfants. Le programme entre à partir de janvier 2017 dans sa 2e phase (qui va jusqu’en mai 2018) avec poursuite du travail d’accompagnement familial (passage de relais aux institutions publiques et organisations locales) et renforcement des capacités des communautés (protection de l’enfant, prévention des risques, prévention de la violence). SOS Equateur entend travailler avec quelque 700 familles et former 800 jeunes à la gestion des risques lors de catastrophes naturelles. L’association boostera ses partenariats institutionnels et poursuivra ses actions de plaidoyer et de communication.
Pour soutenir les enfants en Equateur, il est possible de faire un don sur le compte CCPL IBAN LU65 1111 0050 0053 0000 - Mention « Urgence Equateur »

SOS en Equateur


SOS Villages d’Enfants est présente en Equateur depuis 1963. Les premiers programmes ont été développés dans la capitale Quito avant de s’implanter 15 ans plus tard dans la province d’Esmeraldas. Aujourd’hui, alors que la pauvreté touche encore de la large partie de la population, surtout dans les zones rurales, l’association locale vient en aide à 6.500 enfants et familles vulnérables à travers des programmes de prise en charge, d’éducation et de formation et de santé. Il y a actuellement en Equateur 6 Villages d’Enfants SOS, 5 Foyers de Jeunes SOS, 1 Centre de formation professionnel SOS et 11 Centres sociaux SOS. Sur le terrain de l’urgence, plusieurs importants programmes ont été mis en place, notamment en 1998 dans la région de Manabi suite aux terribles inondations provoquées par le phénomène El Niño. 
 
jwp-map-ecuador-fr.gif

Financement


Pour soutenir les enfants en Equateur, il est possible de faire un don sur le compte

CCPL IBAN LU65 1111 0050 0053 0000
Mention « Urgence Equateur »


ou en ligne via " Faites un Don "