Nos Projets

Aide d'urgence et prévention

COLOMBIE - Mocoa

Appel à la solidarité pour les sinistrés de Mocoa (Colombie)

  • Contexte et Actualités
  • Objectif du Programme
  • SOS en Colombie
  • Financement

Contexte et Actualités


Des pluies torrentielles continuent de ravager la Colombie qui enregistre de multiples glissements de terrain. A Mocoa, SOS Villages d’Enfants Colombie organise son aide d’urgence.

Trois semaines après la catastrophe qui a meurtri Mocoa, chef-lieu du département de Putumayo, de nouvelles pluies torrentielles viennent de s’abattre dans deux départements de l’ouest du pays, Choco (côte Pacifique) et Caldas (à Manizales surtout), causant des glissements de terrain meurtriers (19 morts et des centaines de familles sinistrées).

A Mocoa, le bilan de la coulée de boue qui a détruit plusieurs quartiers de la ville dans la nuit du 31 mars au 1er avril, continue de s’alourdir. On compte désormais 323 morts, 332 blessés et 103 disparus dont la moitié sont des mineurs. Cette catastrophe a affecté 45.000 personnes, 6.000 familles se retrouvent sinistrées et 1.900 sont hébergées dans abris temporaires. Soins de santé, abris et mesures d’assainissement constituent des priorités de même que la protection des enfants.

Après 52 années d’un conflit armé qui a fait plus de 260.000 morts, 45.000 disparus et près de 7 millions de déplacés, 2016 a été marquée par la signature d’un accord de paix historique entre le gouvernement et les FARC. En dépit d’une croissance économique assez significative ces dernières années, la répartition des richesses reste très inégale. Selon le PNUD, 30% de la population vit sous le seuil de pauvreté avec de grandes disparités entre zones urbaines et rurales. Dans les campagnes, près de la moitié de la population manque d’eau potable et de systèmes d’assainissement. Par ailleurs, les jeunes, qui représentent environ 40% de la population, sont largement exposés à la violence, à la criminalité, à l’exploitation et les plus jeunes au travail des enfants. 

Objectif du Programme


En réponse à l’urgence, SOS Villages d’Enfants Colombie s’est engagée à aider les populations sinistrées de Mocoa aux côtés du gouvernement, de l’OCHA, des comités locaux d’aide d’urgence et des acteurs du terrain comme l’Institut National du Bien-Etre de la Famille et des ONG actives dans le domaine de la protection de l’enfance. Le programme d’aide d’urgence est conduit par un coordinateur et trois spécialistes (psychologue, travailleur social et pédagogue) et des collaborateurs du Village d’Enfants SOS d’Ipiales. Il s’agit d’assurer abri et prise en charge temporaires aux enfants non accompagnés en attendant de pouvoir réunifier les familles, d’ouvrir des Espaces Amis des Enfants, de porter assistance aux familles qui ont perdu leur foyer, de distribuer des filtres pour l’eau et des kits d’hygiène et former les familles à leur utilisation et de dispenser un soutien psychologique et émotionnel pour aider les sinistrés à se relever. 

SOS en Colombie


Active depuis plus de 45 ans, SOS Colombie vient désormais en aide à 11.000 enfants, adolescents et adultes à travers 7 Villages d’Enfants SOS, 5 Foyers de Jeunes SOS, 1 Ecole SOS, 2 Centres de formation professionnelle et 16 Centres sociaux SOS implantés aux quatre coins du pays, de Cartagena au Nord à Ipiales au Sud en passant par Bogotá. A côté de ses programmes de prise en charge alternative pour les enfants qui se retrouvent seuls, l’association s’attache à renforcer les communautés et autonomiser les familles pour qu’elles puissent rester soudées et prendre soin des leurs. Elle développe des programmes spécifiques pour optimiser l’employabilité des jeunes. Par ailleurs, elle a déjà déployé plusieurs programmes d’aide d’urgence, en 1985 lors de l’éruption volcanique qui a englouti la ville d’Armero et en 1999 lors du tremblement de terre à Armenia. 

Financement


Pour soutenir les enfants et les familles sinistrées de Mocoa, il est possible de faire un don sur le CCPL IBAN LU65 1111 0050 0053 0000 (mention « Urgence Colombie »).