Actualités

11-07-2017

L’urgence en Afrique de l’Est

Du Soudan du Sud à l’Ethiopie en passant par la Somalie, l’actualité est brûlante dans cette région du monde où guerres, sécheresse et famine mettent en danger la vie de millions de civils.

En juin, l’Unicef lançait de nouveau une alerte sur la situation au Soudan du Sud, l’impact des déplacements massifs sur les enfants et leurs répercussions dans les autres pays. Depuis décembre 2013, le plus jeune pays du monde qui a vu le jour en juillet 2011 est ravagé par la guerre civile, des exactions et des violences inouïes responsables de dizaines de milliers de morts et du déplacement de 3,5 millions de personnes à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Depuis un an, toute tentative d’accord de paix a échoué et la situation humanitaire se dégrade. Près de 1,9 million de personnes, dont une majorité d’enfants, ont dû se réfugier dans un autre pays. Après la Syrie et l’Afghanistan, le Soudan du Sud connait aujourd’hui la troisième plus grande crise des réfugiés. La protection des civils, en particulier des enfants, y est prioritaire de même qu’une aide d’urgence alors que sécheresse et insécurité alimentaire sévissent dans toute la région et mettent en danger la vie de millions de personnes.

Depuis 2016, SOS Villages d’Enfants a engagé plusieurs programmes d’aide d’urgence en Ethiopie, au Kenya, en Somalie, au Somaliland et au Soudan du Sud pour garantir protection et aide alimentaire aux enfants et familles en danger comme le déclare, Dereje Wordofa, Directeur International de SOS pour l’Afrique de l’Est et du Sud, qui en appelle à l’engagement de tous pour pouvoir répondre aux besoins à long terme des communautés :

« La sécheresse a eu un grave impact sur la santé nutritionnelle des enfants et a détruit les moyens de subsistance des familles dans de nombreuses régions rurales, allant jusqu’à séparer les familles alors que les adultes et les enfants plus âgés sont contraints de chercher nourriture et revenus dans d’autres régions. Nous sommes aussi particulièrement concernés par les déplacements massifs des personnes fuyant la violence et l’insécurité alimentaire au Soudan du Sud. La combinaison déplacement/nourriture insuffisante fait payer un lourd et injuste tribut aux enfants.

SOS Villages d’Enfants développe un programme d’aide d’urgence en Ethiopie, au Kenya, en Somalie, au Somaliland et au Soudan du Sud pour garantir aide alimentaire, protection et appui nutritionnel aux enfants et familles en danger dans des régions où nous avons déjà un programme. Par ailleurs, nous évaluons scrupuleusement la situation dans d’autres pays où les enfants sont susceptibles d’être confrontés à l’insécurité alimentaire.

Avec à l’horizon des mois pleins de défis, nous appelons les gouvernements et nos partenaires humanitaires à nous rejoindre pour répondre aux besoins à long terme des personnes exposées aux migrations massives liées aux conflits et à la sécheresse. Nous devons garantir aux enfants qu’ils aient suffisamment à manger et un endroit sûr où vivre, investir dans la résilience, donner aux familles l’opportunité d’avoir des moyens de subsistance durables. A travers des actions concertées, nous pouvons protéger les enfants et faire en sorte que les familles restent soudées mais aussi amoindrir les chocs pour les urgences à venir ».