Coronavirus : efficaces mesures du PACOPE de Kolda au Sénégal

Publié le : 03-07-2020

Depuis avril, les partenaires de SOS Villages d’Enfants Monde en Afrique de l’Ouest sont à pied d’œuvre pour aider les bénéficiaires des Programmes d’Accompagnement des Communautés pour la Protection de l’Enfant (PACOPE) à tenir bon face à la crise du Covid-19 et à ses terribles répercussions. C’est notamment le cas à Kolda, au sud du Sénégal, où une équipe dynamique a mis en place de nombreuses mesures dans les domaines de la prévention, de l’aide alimentaire, du renforcement économique et de la protection de l’enfant. Elle épaule les 73 familles et 480 enfants bénéficiaires du programme et leurs communautés.

Situation actuelle au Sénégal
Alors que le coronavirus continue de se répandre, l’Afrique, même si elle semble pour l’instant moins touchée que les autres continents, n’est pas à l’abri et les cas augmentent. Fin juin, on y comptait plus de 383.000 cas positifs et 9.600 morts. En Afrique de l’Ouest, la situation diffère selon les pays. Au Sénégal, où on enregistre au 1er juillet 6.925 cas positifs et 116 décès, des mesures rigoureuses ont été prises dès mars par le gouvernement qui avait alors décrété l’état d’urgence, fermé les écoles et lancé une aide alimentaire aux ménages les plus vulnérables. Le 25 juin, quelque 500.000 élèves (sur 3,5 millions) des classes dites d’examen ont retrouvé les bancs de l’école. Le 30 juin, l’état d’urgence a été levé.

Le programme communautaire de Kolda
filles-seaux-sanslogo-(1).jpgProche de la Gambie et de la Guinée-Bissau, Kolda est située en Haute-Casamance, région connue pour avoir de grandes potentialités agro-pastorales. Le PACOPE a été mis en place dans une région semi-rurale où vit une population défavorisée, majoritairement originaire des pays limitrophes. Il se développe dans deux quartiers récemment peuplés, au sein des communautés de Sinthiang Tountouroung et de Centre polyvalent. Il cible 73 familles et 480 enfants et s’appuie sur plusieurs structures communautaires dont 8 Associations Villageoises d’Epargne & de Crédit (AVE&C), 2 Comités Locaux pour la Protection de l’Enfant et 2 Clubs d’Enfants.

Des mesures engagées sur trois mois
La crise a largement impacté les activités du PACOPE. Les derniers mois ont été marqués par l’arrêt des réunions des AVE&C et des activités de mobilisation, l’interruption ou le ralentissement des activités génératrices de revenus des tutrices, le retard dans la distribution alimentaire de l’Etat, des difficultés de déplacement, l’indisponibilité et la hausse des prix du matériel de protection et la fermeture des écoles. Dans le cadre de sa riposte au Covid-19, le PACOPE a mis en place des mesures en collaboration avec les partenaires et structures communautaires.

Sensibilisation aux gestes barrières
Au niveau des mesures de protection contre la propagation du virus, l’équipe a travaillé en étroite collaboration avec le centre de santé de Saré Moussa que le PACOPE a doté en matériel de protection. Les 73 familles bénéficiaires du programme ont reçu un dispositif pour le lavage des mains ainsi que des kits d’hygiène. Ces derniers ont aussi été distribués à plus de 700 familles de la communauté et des masques ont été remis à des enfants de deux Daaras (écoles coraniques). Des « télé-suivis » réguliers (via téléphone et WhatsApp) et de nombreuses visites à domicile effectuées par les Comités de Quartier en Protection de l’Enfant et les Clubs d’Enfants ont permis de sensibiliser bien au-delà des familles bénéficiaires aux gestes barrières, à la protection des enfants, au calendrier de vaccination et au suivi scolaire à domicile.

Appui alimentaire et économique
femme-machineacoudremasque-sanslogo.jpgUne quinzaine de familles bénéficiaires du PACOPE, non inscrites sur le registre national, et des familles de la communauté ont reçu un appui alimentaire. D’autres en bénéficieront. Si les familles ont été conseillées pour prioriser leurs dépenses, les tutrices ont eu droit à un accompagnement technique, parfois aussi financier, pour adapter leurs activités génératrices de revenus. Quant aux AVE&C, elles ont organisé la redistribution de leurs fonds d’épargne entre leurs 250 membres pour les aider à reconvertir leurs activités et, grâce à leurs fonds de solidarité, ont acheté produits d’hygiène et produits alimentaires pour des familles de la communauté. Par ailleurs, des jeunes, bénéficiaires du PACOPE, ont reçu un appui technique et matériel pour la confection et la commercialisation de 2.025 masques lavables (de qualité et à petit prix) qui ont permis à des familles particulièrement vulnérables de se protéger du virus.


Appel à la solidarité : Merci d’avoir répondu à notre appel pour aider les communautés les plus vulnérables du Sénégal. Alors que la crise du Covid-19 est loin d’être enrayée, les besoins restent grands pour ces familles. Tout don sera reçu avec gratitude sur notre CCPL IBAN LU65 1111 0050 0053 0000 (mention « PACOPE - pandémie de Covid-19 ») ou en ligne sur www.sosve.lu. Merci !