Strictes mesures de protection dans les Villages d’Enfants SOS en Chine

Publié le : 20-02-2020

Alors que le bilan du coronavirus continue de s’alourdir, plus de 2.000 morts et plus de 74.000 personnes infectées en Chine continentale, SOS Villages d’Enfants Chine observe depuis janvier de strictes mesures de protection pour que les enfants et les équipes des 10 Villages d’Enfants SOS soient protégés et restent en bonne santé. Pour l’heure, les enfants et les mères SOS sont confinés dans leurs villages où toute entrée des visiteurs comme du personnel est scrupuleusement contrôlée.

En temps normal, à la mi-février les écoles en Chine démarrent un nouveau semestre mais en raison de l’épidémie la reprise des cours a été différée. Dans ces circonstances, les mères SOS aident au quotidien les enfants à suivre les leçons proposées en ligne par les écoles publiques. Par ailleurs, de nombreux enfants SOS sont occupés à créer un journal dans lequel ils dessinent et publient des messages expliquant à tout un chacun comment bien se protéger du virus et témoignant de la nécessaire solidarité.

Fin janvier, les premières nouvelles de SOS Chine étaient rassurantes quant à la situation dans les 10 Villages d’Enfants SOS qu’elle gère et où elle a mis en place des mesures de prévention et de contrôle des plus rigoureuses. Alors que les Villages SOS sont chaque jour désinfectés, les familles ont été équipées de masques de protection et ont reçu des provisions suffisantes. Par ailleurs, l’association sensibilise les équipes et a mis en place un plan d’intervention d’urgence en cas de besoin.

Le Village d’Enfants SOS le plus proche de la ville de Wuhan, là où le virus est apparu, est celui de Nanchang, plus grande ville de la province du Jiangxi. Il est situé à 350 km de Wuhan. Quatre-vingt enfants et adolescents vivent normalement dans ce village. Fin janvier, ils n’étaient qu’une vingtaine alors que la plupart étaient retournés dans leur ville natale pour les festivités du début de l’année et qu’ils y resteront plus longtemps, les cours ayant été reportés. Une fois le nouveau semestre démarré, l’association SOS Chine aura de nouveaux besoins notamment de plus de masques de protection et espère qu’une aide lui sera apportée aussi vite que possible.

Légende photo : Message de solidarité de cette jeune fille d’un Village SOS de Chine : « Combattons ensemble l’épidémie ! ». Photo : SOS Children’s Villages China