Éruption du volcan aux Philippines

Publié le : 16-01-2020

Taal, le deuxième volcan le plus actif des Philippines, a surpris tout le monde lorsqu'il a soudainement éclaté dimanche. Suite cet événement, SOS Villages d'Enfants Philippines a décidé, ce mardi 14 janvier, d’évacuer 12 enfants et sept mères SOS du Village d'Enfants SOS Lipa, à environ 30 kilomètres du volcan qui continue de cracher des cendres et de la lave. Ces enfants et mères ont été évacués en raison de leur état de santé pourrait s’aggraver s'ils sont continuellement exposés aux cendres volcaniques.
 
Malheureusement, depuis ce mercredi 15, une éruption majeure du volcan Taal semble imminente. 70 autres enfants ont donc été transférés du Village d'Enfants SOS de Lipa au Village d'Enfants SOS de Manille.
 
Philippines_Lipa_Volcano_Evac.jpg«Il est devenu trop risqué de rester plus longtemps dans le village, c'est pourquoi nous avons décidé de déplacer les familles vers le Village d'Enfants le plus proche dans la région métropolitaine de Manille», explique le directeur du village, Johnald M. Lasin. «Nous mettons en œuvre un protocole d'évacuation complet pour assurer la sécurité des familles.»
 
Les tremblements sont devenus plus fréquents, provoquant des fissures dans de nombreuses zones autour du volcan. Le cratère principal du lac Taal s'est asséché. Selon le gouvernement, ce sont des signes que le mouvement du magma sous terre est devenu plus actif. Une éruption majeure semble désormais plus imminente.
Le gouvernement a étendu la zone de danger à un rayon de 17 km. Lipa City a maintenant été inclus dans la zone à risque élevé.
 
Philippines_Lipa_Volcano_Pack.jpgLes 33 des 115 enfants et jeunes du Village d'Enfants SOS de Lipa restants ont été transférés ce jeudi matin. Avant de quitter Lipa, les enfants et les mères se sont préparés à l'évacuation en emballant des vêtements, de la nourriture et des fournitures médicales d'urgence.
 
À leur arrivée au Village d'Enfants SOS de Manille, ils ont été accueillis par le directeur du Village SOS, «Oncle» Raymond, et, après un bref briefing, les enfants et les mères ont été guidés vers les maisons où ils séjourneront temporairement.