Des enfants ouzbeks sauvés de l'abandon

Publié le : 15-10-2019

En octobre 2016, une famille s’est présentée au Village d’Enfants SOS dans l'intention d’y placer leurs deux enfants âgés de 8 et 2 ans. En effet, la situation de cette famille était critique : s’étant fait exclure par les membres de leur famille élargie, ils n’avaient pas de maison et étaient obligés de vivre dans une cave appartenant à l'entreprise qui employait le père. Ce dernier passait toute la journée à travailler, laissant la mère s'occuper de sa fille de 2 ans à plein temps, la famille ne disposant pas de fonds suffisants pour l'envoyer à la maternelle.
 
Des évaluations approfondies ont révélé que le garçon de 8 ans souffrait de problèmes de santé, notamment d'un système immunitaire affaibli, d'un taux d'hémoglobine faible et d'un rachitisme non traité. Il était en retard à l'école et souffrait de difficultés d'apprentissage et d'expression. En outre, il souffrait de solitude et d'un manque de lien avec ses parents. Leur fille souffrait d'une mauvaise alimentation et les parents ne s'occupaient pas de son hygiène personnelle ni de sa tenue vestimentaire.
Malgré le fait que cette famille soit enregistrée comme ayant un faible revenu et ait fait appel à l’aide de la communauté, elle avait du mal à trouver de l’aide. Elle a donc été admise dans notre programme de renforcement des familles et un plan de développement familial a été élaboré.
 
En ce qui concerne leur jeune fils, un diagnostic psychologique a été réalisé et son état a été amélioré via une thérapie par l'art, des rencontres régulières avec un psychologue, des exercices d'estime de soi, une acquisition de compétences de vie et de compétences en leadership et en communication. Ce jeune garçon a également reçu des cours de soutien en mathématiques, lecture et écriture. Aujourd’hui, ses notes se sont grandement améliorées tout comme son estime de soi et sa stabilité émotionnelle.
Grâce à des négociations de l’équipe SOS avec les autorités compétentes, leur fille de 2 ans est, elle, entrée à la maternelle.
 
En ce qui concerne la mère, il était primordial de l’aider à améliorer son état psycho-émotionnelle ainsi que ses compétences parentales. Elle a donc rencontré un psychologue et un assistant social qui l’ont épaulée. Aujourd’hui, elle est beaucoup plus présente pour ses enfants et leurs liens se sont renforcés. Grâce à l’assistance d’un spécialiste et au suivi de l’équipe SOS, elle a également pu trouver un emploi stable qui lui permet de subvenir aux besoins de ses enfants.
 
Enfin, le programme de renforcement des familles a permis à cette famille de voir un avocat qui les a aidés à remplir tous les documents nécessaires afin d’obtenir un logement.
 
Ce fut donc avec beaucoup de fierté et d’émotions que l’équipe a vu cette famille renforcée quitter notre programme en avril 2019.