SOS Villages d’Enfants au Népal

Publié le : 19-09-2019

La République démocratique fédérale du Népal est située dans l’Himalaya, en Asie du Sud. Le Népal compte environ 29,3 millions d'habitants (estimation de 2017). La plus grande ville est la capitale, Katmandou. L'agriculture est le pilier de l'économie et fournit des moyens de subsistance à environ trois quarts de la population.
 
Des enfants en besoin de protection
 
Le Népal compte environ 12,7 millions d'enfants de moins de 18 ans. Au cours des dernières décennies, le nombre d'enfants dépourvus de protection parentale, ou en passe de la perdre, n'a cessé d'augmenter. Selon le dernier recensement de 2013, 40 000 enfants sont sans famille. Les raisons de ce développement sont multiples : des conflits politiques (en particulier les conflits armés), un taux de pauvreté élevé et la prolifération du VIH/sida.
 
Selon les chiffres de l'UNICEF, les enfants atteints de handicaps, les enfants victimes de violences et de maltraitances domestiques, les enfants de la rue ainsi que les enfants travailleurs constituent le groupe d'enfants le plus vulnérable au Népal. On estime à 34 % le nombre d'enfants âgés de 5 à 14 soumis au travail forcé. Ils travaillent dans les carrières, comme domestiques ou sont victimes d'exploitation sexuelle commerciale. Plus de la moitié des enfants de moins de 18 ans sont mariés. De nombreux enfants ne sont pas scolarisés. Le taux d'alphabétisation de la population reste bas : seulement 69 % pour les hommes et 42 % pour les femmes.
 
Le chaos suite au séisme
tpa-picture-75112-Young-girl-looking-at-a-destroyed-family-home-in-Chautara,-Sindhupalchowk.jpgEn avril 2015, un puissant tremblement de terre d’une magnitude de 7,8 sur l’échelle de Richter a touché la vallée de Katmandou et répandu le chaos. Il fut suivi par des séismes de même puissance en mai et par des inondations meurtrières en 2016.

En 2014, environ huit millions de Népalais vivaient sous le seuil de pauvreté. Après le séisme, près d'un million de personnes supplémentaires ont été plongées dans la pauvreté. Cette pauvreté alliée au manque d'accès aux soins de santé entraîne chaque année des milliers de décès par suite de malnutrition et de maladies transmissibles.
 
SOS Villages d'Enfants au Népal

A-SOS-Youth-volunteer-takes-care-of-a-child-in-the-relief-camp-in-Kavre,-EP-Nepal.jpgActive depuis 50 ans, SOS Villages d'Enfants Népal vient en aide à plus de 11.000 enfants et 2.500 familles à travers ses infrastructures (dont 10 Villages d'Enfants SOS) implantées dans tout le pays et ses nombreux programmes de prise en charge familiale, d'éducation et de santé. Suite au séisme de 2015, elle a mis en place une aide d'urgence : les premiers secours ont été apportés aux communautés touchées et de la nourriture, de l’eau, des abris d’urgence et des sanitaires ont été mis à disposition des familles et des enfants vulnérables.

De plus, étant donné qu’un nombre important d’enfants ont perdu leurs familles, 25 espaces dédiés aux enfants ont été mis en place et ont accueilli près de 2000 enfants chaque jour. Ces espaces ont offert une prise en charge médicale et psychologique adéquate ainsi que de la nourriture, et un espace protégé où jouer et suivre des cours.

FullSizeRender-(1).jpgCette aide d’urgence a été suivie d'une aide à la reconstruction pour plus de 17.800 personnes. En effet, lors des catastrophes, un nombre important d’écoles et salles de classe ont été détruites. La réussite scolaire des enfants est au cœur des priorités de SOS Villages d’Enfants, au même titre que l’accès pour tous à l’éducation et à des compétences informatiques, puisqu’elles accroissent l’employabilité des jeunes. Le village SOS de Jorpati, qui accueille des enfants et jeunes souffrant de handicaps physiques et mentaux, a donc bénéficié, via le soutien de SOS Villages d’Enfants Monde, de nouveau matériel médical et de physiothérapie adapté. Le village SOS de Kavre et l’école communautaire de Bhimtar, dont nous avons soutenu la reconstruction, ont également bénéficié de matériel informatique, de fournitures et de mobiliers scolaires. Nos écoles sont ouvertes non seulement aux enfants du village SOS, mais aussi, dans un souci de solidarité et d’intégration, à ceux des communautés environnantes.
 
Photo de couverture : © Nina Ruud

Parrainage-Nepal.png