L’action de SOS Villages d’Enfants en Russie

Publié le : 30-08-2019

SOS Villages d’Enfants est présente en Russie depuis 1996. Elle y intervient dans le domaine de l’action sociale surtout en direction des femmes et des enfants les plus vulnérables. Les changements politiques et économiques majeurs intervenus en Russie ces dernières années ont hélas laissé en marge de nombreuses familles. Précarité, inégalités sociales et marginalisation ont gagné du terrain, touchant en premier lieu mères et enfants.
Selon les estimations, plus de 80% des orphelins seraient des «orphelins sociaux» c’est-à-dire que leurs parents biologiques ont été privés de leurs droits parentaux ou s’en sont dégagés. Ces enfants sont placés par les services sociaux dans des institutions mais beaucoup s’y retrouvent livrés à eux-mêmes. Les enfants atteints de handicap sont envoyés dans des institutions spécifiques. Ces deux groupes d’enfants quittent ces structures sans être préparés à vivre de manière indépendante.
 
Par ailleurs, le nombre d’enfants vivant dans la rue a augmenté ces dernières décennies. Victimes de toutes les violences, sombrant souvent dans le cercle infernal des addictions, ils sont exclus de la société et privés de leurs droits fondamentaux. La situation est particulièrement préoccupante à Moscou et à Saint-Pétersbourg. Les enfants venant de zones rurales sont souvent emmenés dans ces villes et forcés à se prostituer. De plus, la plupart des enfants des rues sont dépendants de substances dangereuses : cigarette, colle, alcool ou opiacés.
 
SOS en Russie
 
C’est pour ces raisons que SOS Villages d'Enfants gère, depuis plus de 20 ans, des programmes sur six sites distincts en Russie. Les activités varient en fonction des besoins locaux et incluent le travail avec les enfants, les jeunes et les familles. Au jour d’aujourd’hui, plus de 3.200 jeunes et adultes sont encadrés par SOS Russie au sein de 6 Villages d’Enfants, 3 Foyers de Jeunes, 1 projet de famille d’accueil, 8 programmes de renforcement des familles et 5 projets éducatifs.
 
Depuis 2012, certains projets sont appuyés par SOS Villages d’Enfants Monde grâce au soutien du Russian Club of Luxembourg qui organise, pour le nouvel an russe, un grand bal caritatif au Cercle-Cité.
 
Un centre de soutien familial à Pskov

Centre.jpgAprès avoir contribué à financer la construction d’un terrain de sport à Pskov et deux programmes éducatifs à Lavrovo et à Tomilino, les fonds du Bal Russe sont attribués, depuis 2014, à un nouveau projet social dans la région de Pskov. Cette région connaît un nombre croissant d’enfants qui ont perdu la prise en charge parentale en raison des problèmes socio-économiques, psychologiques ou sanitaires. Voilà pourquoi SOS Russie y a ouvert un centre de soutien familial qui dispense aides sociales, psychologiques, pédagogiques et juridiques aux jeunes qui risquent d’être séparés de leurs parents biologiques et aux mères avec enfants qui vivent des situations de crise et de violence. Ce projet permet aux très jeunes mères (âgées de 14 à 18 ans), aux femmes enceintes qui vivent des situations difficiles et aux familles fortement précarisées qui vivent avec des enfants de moins de trois ans de pouvoir continuer à élever leurs enfants.

COUV.jpgEn 2018, le centre a été agrandi : un second bâtiment permet aujourd’hui d'accueillir des familles de trois enfants ou plus. Ainsi, en août 2018, une mère a pu s’y installer avec ses 6 enfants de moins de 10 ans. Aucune autre institution sociale de la région n'était prête à accueillir une telle famille sans avoir à séparer la mère des enfants. Les femmes vivant dans le refuge reçoivent une aide matérielle de SOS et d'organisations bénévoles, ainsi que des services d'un psychothérapeute familial et d'une assistance juridique.

Parrainage-(2).png