30 ans en Ouganda

Publié le : 08-08-2019

À l’occasion de nos 45 ans, nous avions envie de faire le bilan, avec vous, des projets que nous soutenons au service des enfants qui ont perdu ou risquent de perdre la prise en charge parentale et de ceux qui vivent dans des situations de grande vulnérabilité. C’est grâce à vous que les actions que nous menons sont possibles et il nous semble donc important que vous sachiez où en sont ces projets, ce qui a été réalisé et ce qu’il reste encore à faire.

Cette semaine, nous commençons cette belle série par l’Ouganda. Quand SOS Villages d’Enfants a commencé à y soutenir des enfants et des familles vulnérables, le pays se relevait de décennies de guerre civile et d’instabilité politique. Bien que l’économie se soit améliorée ces dernières années, la situation reste difficile. Pauvreté, malnutrition chronique et un taux de mortalité maternelle et infantile parmi les plus hauts du monde sont quelques raisons qui nous poussent à agir pour les enfants de ce pays.

En Ouganda, les droits des enfants ne sont pas suffisamment protégés : un enfant sur quatre est forcé de travailler et beaucoup ne vont pas à l’école ou n’ont pas accès à des soins de santé. Beaucoup de jeunes abandonnent l’école car les parents n’ont pas les moyens de payer les frais de scolarité ou encore les livres, le matériel scolaire et les uniformes. Seul un enfant sur quatre termine l’école primaire et, comme dans beaucoup d’autres pays du monde, les filles sont plus susceptibles d’être déscolarisées.

Entebbe4.jpgSOS Villages d’Enfants est présente en Ouganda depuis 1988. Aujourd’hui, l’équipe locale, très active, gère 4 Villages d’Enfants SOS et Foyers de Jeunes SOS, 4 Jardins d’Enfants SOS, 2 Ecoles SOS, 3 Centres médicaux SOS et 4 Programmes de Renforcement des Familles. En 2017, SOS Villages d’Enfants Ouganda a lancé le programme «ReBuild» pour répondre à l’importante crise de réfugiés à laquelle le pays fait face.

SOSmoeder-Barbara_tweeling.jpg
Les Programmes de Renforcement des Familles, eux, nous permettent de ne pas seulement travailler sur les conséquences de la perte de prise en charge familiale mais également sur les causes : nous travaillons avec des organisations locales et avec la communauté pour soutenir des familles qui risquent de se disloquer. Chaque famille a besoin d’une aide adaptée pour rester soudée. Nous proposons aussi des workshops sur les compétences parentales et les droits des enfants. Les enfants qui, eux, ont déjà perdu la prise en charge parentale peuvent trouver un nouveau foyer au sein d’une famille SOS.


Peak.JPGChez SOS Villages d’Enfants Monde, nous avons lancé, fin 2018, notre Ouganda Challenge : une aventure solidaire au cœur des spectaculaires «Montagnes de la Lune», un défi sportif avec comme objectif de réunir le plus de fonds possible pour les enfants vulnérables de ce pays d’Afrique de l’Est. Notre merveilleuse équipe de 18 participants est donc partie pendant 10 jours à l’attaque du Weismann’s Peak et a réuni la belle somme de 50 000€. Ces fonds ont permis de financer l’installation de panneaux solaires au Village SOS d’Entebbe.

Uganda_Fort-Portal_Day-at-school_Joris-Lugtigheid_06.jpg

Ce Village d’Enfants comprend 12 maisons familiales pour 150 enfants. Avoir du courant en permanence fait une grande différence dans le quotidien de chacun au sein du village, en particulier pour ces enfants qui peuvent dès lors le soir faire leurs devoirs et augmenter ainsi leurs performances scolaires.


Photos de Joris Lugtigheid