24 heures de repos

Publié le : 20-06-2019

Chaque jour, environ 400 migrants vénézuéliens passent au travers de la frontière fermée de Cucuta et se dirigent à pied vers différentes villes de Colombie, d'Équateur, du Pérou et d'autres pays de la région. La plupart ont très peu de biens ou de ressources et n'ont aucune idée de ce qui les attend.
 
En cette Journée mondiale des réfugiés, nous voulions vous faire découvrir l’action humanitaire mise en place par SOS Villages d’Enfants Colombie pour venir en aide à ces personnes en déplacement et offrir un abri temporaire aux plus vulnérables. 

Il faut environ cinq jours de marche pour arriver à Bucaramanga depuis Cucuta, une ville située à la frontière vénézuélienne. Les bébés, les femmes enceintes et les enfants non accompagnés, comme le reste des randonneurs, doivent passer par Berlin’s Moor, ce qui veut dire supporter des températures variant de 5 ° C à 12 ° C et un terrain de plus de 3000 mètres d'altitude. La plupart d'entre eux ne sont pas prêts pour ces conditions et beaucoup meurent même d'hypothermie.


SOS Villages d’Enfants Colombie a donc organisé un voyage en bus jusqu’à Berlin’s Moor, tous les matins. L’équipe, composée d’un travailleur social SOS et d’un psychologue, s’arrête à différents endroits pour conseiller les promeneurs tout en leur fournissant du chocolat chaud et du pain.





Les femmes, les enfants, les personnes âgées et les handicapés sont conduit, en bus,  vers un abri
temporaire mis en place au Village d’Enfants SOS de Floridablanca. En raison du manque d'espace, la population vulnérable est priorisée. La plupart des hommes doivent continuer à marcher mais un numéro de téléphone leur est fourni afin de pouvoir communiquer et retrouver leur famille dans les 24 heures.

4-eclaircie.jpg
Les femmes et les enfants arrivent au refuge à temps pour le déjeuner. Ils reçoivent un kit d’hygiène et ont accès à une douche et un endroit où dormir.
«Le refuge de SOS Floridablanca a une approche globale, où les familles peuvent trouver des soins médicaux, de la nourriture, un soutien psychologique et une orientation pour le reste de leur voyage», explique Jaider Amaya, coordinateur des interventions d'urgence.

5-eclaircie.jpg
Un médecin est disponible pour les familles afin qu'elles puissent se faire examiner. Beaucoup d'enfants arrivent avec des problèmes respiratoires, des vertiges, des nausées, des problèmes digestifs et même des réactions allergiques en raison de la mauvaise qualité de la nourriture et de l'eau qu'ils trouvent sur la route.
«Malheureusement, les familles ne réalisent pas les difficultés et les risques que ce voyage implique pour les enfants. Alors qu'un adulte fait un pas, les enfants en font deux », explique Amaya.
6.jpg

Un psychologue SOS propose des services de conseil à ceux qui, accablés par la séparation avec leurs familles et entourages ainsi que par la détresse d'un avenir incertain,  ont besoin de parler.

7.jpg



Dans l'après-midi, l'équipe, soutenue par un groupe de jeunes volontaires de SOS Floridablanca, organise des jeux et des activités pour les enfants et les familles.


8.jpg
Les familles se voient offrir la liberté et un espace pour s'exprimer, partager leurs expériences et leurs peurs concernant ce voyage.
«Après quelques heures ici, après avoir mangé, parlé et s’être lavé, nous voyons enfin des sourires, nous entendons leur motivation, des expressions de joie que nous voyons à peine sur la route», ajoute Jaider.



9-eclairice.jpgLe lendemain matin, le bus emmène les femmes et les enfants retrouver les membres de leur famille afin qu'ils puissent poursuivre leur voyage. Ils reçoivent un kit de nourriture à emporter. Au même moment, l’équipe SOS est déjà à Berlin’s Moor pour aider les nouveaux marcheurs et ramener un nouveau groupe de migrants au refuge.
SOS Villages d’Enfants Colombie travaille actuellement en partenariat avec le Comité international de la Croix-Rouge. Ils ont récemment commencé à distribuer des tickets de bus à certaines des familles qui arrivent à l'abri temporaire afin qu'elles puissent atteindre leur destination finale de manière plus sûre.

SOS Villages d'Enfants Floridablanca a accueilli 1 500 personnes depuis l'ouverture de l'abri temporaire en octobre 2018.

Photos par Alejandra Kaiser