Theresa aide!

Publié le : 26-02-2019

Comment une marchande de Bissau sauve trois enfants négligés - même si elle-même en a juste assez pour vivre.
Theresa, une femme sympathique dans la fin de la trentaine, vend des fruits et des légumes au marché de Bissau. Son mari est chauffeur. Un matin, elle a eu une rencontre qui a changé sa vie: "J'ai vu un mendiant avec trois petits enfants dans ma rue", raconte Theresa. "Les enfants étaient émaciés et la mère ne semblait pas comprendre ce qui se passait autour d'elle."

Un jour, la mendiante était devant la porte de Theresa. Et Theresa lui a donné à manger. "Elle s'appelle Miriam. Et à partir de là, elle venait tous les jours. "
Au fil du temps, ils sont devenus amis. "Miriam est gravement handicapée mentalement", explique Theresa. "Elle vit avec ses enfants dans la rue, est complètement impuissante et certains en profitent. Puis Miriam est enceinte et ne sait pas pourquoi. "Et elle a non seulement eu trois enfants, mais sept. "Les plus âgés vivent avec les oncles et les tantes de Miriam, mais les trois plus jeunes vivent avec elle dans la rue. J'avais peur qu'ils meurent bientôt si personne ne les protège. "

"D'accord, nous allons accueillir les enfants!"
Chaque soir, elle parlait à son mari s'ils ne pouvaient pas emmener les enfants. "Il n'était pas très enthousiaste", dit-elle en riant. "Nous avons déjà deux grands enfants. Mais il a bon coeur. D'accord, nous les accueilleront, dit-il. "Une phrase contre toute raison. Parce que Theresa et son mari on de la peine à joindre les deux bouts. "Ensuite nous avons déménagé, nous avions besoin d’un appartement plus grand. Lorsque mon frère a appris que je voulais sauver trois enfants, il nous a donné sa maison. "Ensuite, la famille d'accueil a été incluse dans le programme de SOS Villages d'Enfants de Bissau.
 
Frais de scolarité, plan d'affaires et certificats de naissance
SOS Villages d'Enfants ont pris en charge les frais de scolarité des enfants adoptés par Theresa et l'ont aidée à développer son stand de marché. "Nous avons élaboré un plan d'entreprise et maintenant je gagne plus." De plus, SOS Villages d'Enfants a fourni des passeports et des certificats de naissance aux enfants, faute de quoi ils ne pourraient pas aller à l'école. Avec ces papiers Theresa et les employés de SOS ont pu demander l'aide sociale pour les enfants.
Et que dire de Miriam? "Elle vit maintenant avec une amie et est à nouveau enceinte." "C'est pourquoi nous pensons l’accueillir chez nous."

Traduit de l’allemand