8e Bal russe de charité

Publié le : 21-01-2019

Samedi soir, le Russian Club of Luxembourg a donné rendez-vous au Cercle Cité pour son traditionnel et 8e bal de charité placé cette année sous le signe du 220e anniversaire de la naissance du fameux écrivain et poète russe, Alexandre Pouchkine. Comme de coutume, la soirée, placée sous le patronage de Son Excellence Monsieur Viktor Sorokin, Ambassadeur de Russie, et d’Etienne Schneider, ministre luxembourgeois de l’Economie, a réuni un beau parterre de personnalités du pays. Gastronomie, danse et musique étaient au programme de cet événement haut en couleurs marqué par la remarquable prestation de la soprano Oksana Shishenina.

En sept ans, les organisateurs du Bal Russe ont pu récolter 326.000€ partagés à parts égales entre la fondation russe Podsolnuh-Tournesol et l’association luxembourgeoise SOS Villages d’Enfants Monde, toutes deux au service des enfants vulnérables en Russie. Cette année encore, le Centre de soutien familial de Pskov bénéficiera du généreux soutien des organisateurs et participants du 8e Bal Russe.

Dès le départ, ce centre d’accueil ouvert en 2014 au sein du Village d’Enfants SOS de Pskov, s’est engagé à accompagner de jeunes mères avec enfants confrontées à moult situations de crise (violence domestique, exclusion sociale, difficultés d’apprentissage…) en leur proposant notamment un hébergement temporaire. Objectif : prévenir l’abandon des enfants, voire ressouder les familles, et faire respecter les droits des enfants pour permettre à tous de retrouver une vraie place au sein de la communauté.

Depuis peu, le foyer s’est agrandi, accueille aussi des familles avec pères tandis que des experts en psychologie et des volontaires ont rallié ce projet qui se rapproche toujours plus de la communauté locale pour améliorer la réinsertion sociale des familles sorties du foyer.

SOS Villages d’Enfants Monde remercie vivement les organisateurs du Bal Russe et les nombreux participants pour leurs généreuses contributions à ce projet social de grande portée pour les femmes et les enfants de cette région pauvre frontalière de l’Estonie et de la Lettonie.