Le Liban frappé par des tempêtes

Publié le : 14-01-2019

Après Norma qui a touché des milliers de réfugiés, le pays du Cèdre doit affronter la tempête Tracy. SOS Villages d’Enfants Liban reste mobilisée auprès des réfugiés syriens, des enfants surtout, qui, face au rude hiver qui démarre, sont particulièrement en danger. 

La semaine dernière, le Liban a subi de plein fouet la tempête Norma qui a entraîné pluies torrentielles, fortes chutes de neige et températures glaciales sur l’ensemble du pays. Selon le HCR, plus de 22.500 réfugiés syriens ont été touchés par cette catastrophe. Dans la plaine de la Bekaa, région frontalière de la Syrie qui accueille le plus grand nombre de réfugiés, des milliers de personnes ont dû être déplacées. Dans de nombreux camps les dégâts sont considérables et, aux quatre coins du pays, des infrastructures ont été détruites.

Face au rude hiver qui démarre, plus de 850 camps informels qui abritent quelque 70.000 réfugiés sont menacés par les intempéries et le froid extrême. Après Norma, le pays doit affronter cette semaine la tempête Tracy. Les acteurs humanitaires s’organisent pour pouvoir répondre à cette urgence et apporter l’indispensable assistance aux réfugiés pour l’hiver.

SOS Villages d’Enfants Liban mobilisée

Active depuis les années 1960, SOS Villages d’Enfants Liban qui intervient depuis 2014 pour répondre aux besoins des réfugiés syriens, reste mobilisée pour apporter son aide aux communautés en danger en particulier dans la plaine de la Bekaa où elle doit inaugurer ces jours-ci un grand centre d’éducation et de formation professionnelle en direction des jeunes pour la plupart déscolarisés et affectés par la crise syrienne.

Dans cette région, à proximité du Village d’Enfants SOS de Ksarnaba, elle a démarré dès mars 2017 un programme pour améliorer les conditions de vie de plus de 300 familles syriennes réfugiées et familles libanaises vulnérables avant de développer, avec des partenaires internationaux et locaux, un programme d’éducation en situation d’urgence. Des centaines de jeunes Syriens réfugiés, jeunes Libanais vulnérables et leurs parents ou tuteurs sont ciblés par ce programme qui dès le printemps 2018 a commencé à se développer au sein des communautés.

Ce programme d’éducation en situation d’urgence bénéficie du concours de SOS Villages d’Enfants Monde et de ses généreux donateurs dont le MAEE.

Photo : SOS Villages d’Enfants Liban (source : https://www.sos-kinderdoerfer.de/aktuelles/news/libanon-fluechtlingskinder-in-gefahr)