Actualités

03-01-2019

Quel voyage !

« Quel voyage, non ? »
Cette question a fait sortir Kareem, 8 ans, de ses pensées et a donné à Firas, l'un des membres du projet de réunification (RSP) de SOS, un sourire sincère. Firas, qui a posé la question, était en train de faire une des visites régulières pour vérifier l'état de Kareem. Le voyage de Kareem a été très difficile. Il a fui son père et s'est échappé d’Alep, ville très dangereuse à cette époque, avec son frère Bader, 9 ans, avant d’arriver à Damas et d’être séparé de son frère ainé. Imaginez un enfant de huit ans perdu dans une ville qu’il ne connaît pas, seul, sans argent ni personne chez qui aller. Il a continué à errer dans les rues jusqu'à ce que la police le retrouve. Kareem a refusé de dire quoi que ce soit à la police, il avait peur qu'elle le ramène à son père. La police a donc décidé de placer Kareem entre les mains de l'équipe du centre d'accueil temporaire de SOS.



À partir de là, la vie de Kareem a pris une tournure complètement différente. Au début, Kareem persistait à rester silencieux, ne faisant confiance à personne, refusant de répondre aux questions et préférant rester seul. Plus tard, avec les efforts de la psychologue du centre, Kareem a commencé à réagir et à raconter son histoire. D'après ses propos, Mlle Zeina, la psychologue, a compris qu'il avait un oncle vivant à Damas et a transmis cette information à l'équipe RSP. « Pour nous, c'était une mission, nous devions trouver l'oncle de Kareem pour être sûr d'avoir fait tout notre possible pour l'enfant », a déclaré Firas. Quelques mois plus tard, le travail acharné de l'équipe RSP a abouti à un résultat : elle a retrouvé l'oncle. C'était une bonne nouvelle pour Kareem, mais encore mieux : son frère aîné, Bader, était déjà là avec son oncle. La réunification entre les deux frères était déchirante, l'oncle était vraiment touché et a exprimé son désir de voir vivre Kareem avec lui. Son problème : il ne pouvait pas se permettre de subvenir aux besoins d'un autre enfant à côté de Bader et des siens.



C’est à ce moment-là que l’équipe RSP a pleinement pris en charge le cas de Kareem; elle a aidé l'oncle à ouvrir un petit commerce (épicerie) pour le soutenir financièrement. En ce qui concerne Kareem et son frère aîné, le programme leur a fourni une allocation mensuelle, les a inscrits à l’école et les a aidés pour payer les frais de scolarité et l’assurance médicale, en plus du soutien psychosocial. « Notre programme vise principalement à réunir les enfants avec leur famille biologique ou élargie et à continuer à les soutenir s'ils en ont besoin, car chaque enfant mérite de vivre avec une famille aimante et de grandir pour réaliser son rêve », a déclaré M. Samaan, responsable du RSP.

522A0136.JPG

Avec ce sourire sincère, Kareem répondit à Firas : " Oui, quel voyage, merci d'avoir retrouvé mon oncle et mon frère, merci de m'aider "".

Aujourd'hui, Kareem est un élève de troisième année et il est très bon à l'école. Son frère et lui habitent avec la famille de son oncle dans une région proche de Damas. Kareem est un enfant à qui SOS a pu donner une chance de rattraper sa vie.

* Les noms des enfants ont été modifiés pour protéger leur vie privée.
Découvrez nos programmes en Syrie