Actualités

31-12-2018

Indonésie : aider des familles à se relever

Une semaine après le tsunami qui a fait 426 morts, plus de 7.000 blessés et 40.000 déplacés à l’extrême ouest de l’île de Java et au sud de l’île de Sumatra, toute la région a été placée en alerte haute alors qu’un nouveau tsunami est toujours à craindre, le volcan Anak Krakatoa continuant de gronder. Les secouristes ont été freinés dans leurs recherches de survivants par des pluies torrentielles qui se sont abattues sur la région et l’on déplore pour l’heure encore une vingtaine de personnes disparues. Les innombrables sinistrés et personnes déplacées ont besoin de tout, en priorité d’abris mais aussi d’eau potable, de nourriture, de médicaments qui manquent cruellement tant dans les régions reculées que dans les centres d’urgence ce qui fait redouter une crise sanitaire.

Rapidement après la catastrophe, l’association locale SOS Villages d’Enfants Indonésie a dépêché sur le terrain une équipe d’urgence composée de trois personnes venues de Jakarta pour évaluer la situation et les besoins en coordination avec les autorités et d’autres acteurs humanitaires. Selon le rapport de l’équipe SOS, aucun enfant n’est pour l’heure séparé de ses parents même dans la région de Pandeglang, la plus touchée par la catastrophe. Mais il y a urgence à proposer des abris aux sinistrés. Avec l’aide de l’Etat, SOS Villages d’Enfants Indonésie s’est ainsi engagée à mettre à disposition à une centaine de familles un abri temporaire de type tente familiale et à accompagner financièrement ces familles pour leur permettre de se relever au plus vite.

Merci pour votre solidarité !

Photo : Doni Darmawan