Un tsunami déferle sur le détroit de la Sonde

Publié le : 24-12-2018

Après les séismes qui ont endeuillé l’île de Lombok cet été et trois mois après le séisme et le tsunami qui ont dévasté l’île de Sulawesi, l’Indonésie est de nouveau meurtrie. SOS Villages d’Enfants Indonésie dont les familles et collaborateurs ont été épargnés, évalue la situation pour porter secours aux sinistrés.

Samedi 22 décembre à 21h30, le sud de l’île de Sumatra et l’ouest de l’île de Java ont été dévastés par un puissant tsunami causé par un glissement de terrain sous-marin suite à l’éruption du volcan Anak Krakatoa. Aucune alerte au tsunami n’ayant été émise, les conséquences de la catastrophe sont d’autant plus tragiques.

Pour l’heure, sur les deux îles, situées de part et d’autre du détroit de la Sonde, on compte plus de 280 morts, plus de 1000 blessés et d’innombrables disparus mais le bilan devrait hélas encore s’alourdir. Du côté matériel, des centaines de bâtiments ont été détruits par les deux gigantesques vagues qui ont ravagé les rivages de plusieurs plages. Sur l’île de Java, la province de Banten est la plus touchée.

SOS Villages d’Enfants Indonésie, active dans le pays depuis les années 1970, informe que les enfants, familles et collaborateurs SOS sur les îles de Sumatra et de Java ont été épargnés par la catastrophe qui a frappé à quelque 270 km de ses infrastructures les plus proches, celles de Jakarta. Pour l’heure, l’association évalue la situation et s’organise pour proposer son aide aux victimes.

A noter que trois mois après le séisme et le tsunami qui ont frappé l’île de Sulawesi, elle poursuit son programme à Palu pour accompagner les enfants dans le besoin.

Appel à la solidarité : Pour soutenir les victimes du tsunami en Indonésie, il est possible de faire un don sur le CCPL IBAN LU65 1111 0050 0053 0000 (mention Urgence - tsunami Indonésie).