Actualités

10-09-2017

Le Mexique meurtri par un violent séisme

Le Mexique vient d’être frappé par un tremblement de terre et par l’ouragan Katia mais aux premières nouvelles, familles et collaborateurs SOS vont bien de même que ceux du Guatemala voisin.

Dans la nuit de jeudi 7 à vendredi 8 septembre, le sud-ouest du Mexique a subi un séisme de magnitude 8,2 sur l’échelle de Richter. Son épicentre a été localisé à une centaine de kilomètres de la côte Pacifique de l’Etat du Chiapas, touché de plein fouet de même que l’Etat de Oaxaca (en particulier la ville de Juchitán). Ses secousses ont été ressenties jusque dans la capitale Mexico-City et sur la côte Est dans l’Etat de Tabasco, de même qu’au Guatemala voisin, proche du Chiapas. Des dizaines de millions de personnes sont concernées. Une alerte au tsunami a été déclenchée avant d’être levée. Le tremblement de terre a été suivi de plus de 700 répliques.

Le bilan est très lourd et pourrait encore s’aggraver. L’on compte 90 morts, plus de 200 blessés et des centaines de milliers de sinistrés. Les dégâts matériels sont énormes au Chiapas surtout où des centaines de maisons ont été détruites et des milliers de bâtiments dont des centaines d’écoles fortement endommagés. Des refuges ont été mis en place pour les sinistrés de ce séisme d’une violence extrême. Le Mexique se souvient du terrible séisme de 1985 qui avait fait plus de 10.000 morts dans la capitale.

Peu de temps après ce séisme, une nouvelle catastrophe touchait le sud-est du pays. L’ouragan Katia, de catégorie 1, s’est renforcé dans le Golfe du Mexique avec des rafales à plus de 165 km/h. Dans la nuit de vendredi à samedi, il a touché l’Etat de Veracruz avant d’être rétrogradé en tempête tropicale alors qu’un glissement de terrain meurtrier y était observé. Inondations, crues et glissements de terrain sont à redouter dans plusieurs Etats.

SOS Villages d’Enfants est implantée de longue date au Mexique (depuis 1971) et au Guatemala (depuis 1976). Selon les premières nouvelles des associations SOS, familles et collaborateurs ont été épargnés par le séisme. Une évaluation des dégâts matériels est en cours au Chiapas surtout où SOS est présente à Tuxtla Gutiérrez et à Comitán. C’est dans cette dernière qu’en 1994, suite à la répression subie par les guérillas indigènes, SOS y démarrait une aide d’urgence (centre social et programme d’aide alimentaire et médicale). Pour l’heure, SOS Mexique soutient dans 8 localités 2.100 enfants, adolescents et adultes à travers des programmes de prise en charge alternative et de renforcement des familles, de formation professionnelle et d’éducation. L’association gère 8 Villages d’Enfants SOS, 4 Foyers de Jeunes SOS, 1 Ecole SOS, 1 Centre de formation professionnelle SOS et 5 Centres sociaux SOS.