Actualités

07-09-2017

L'ouragan Irma dévaste les Caraïbes

Près d’un an après le passage du violent ouragan Matthew, l’on redoute le pire en Haïti avec l’arrivée du puissant ouragan Irma. SOS Villages d’Enfants Haïti reste particulièrement vigilante.

En quelques jours, l’ouragan Irma, deuxième cyclone majeur de la saison, s’est fortement renforcé en se rapprochant des Caraïbes pour atteindre une puissance inégalée dans l’Atlantique. Initialement classé en catégorie 3, il est passé entre lundi et mardi en catégorie 4 puis 5, puissance maximale sur l’échelle de Saffir-Simpson. Après son passage dévastateur sur les Petites Antilles avec des rafales de vent supérieures à 300km/h et des vagues de 12m, entraînant partout la désolation, il arrivait jeudi sur l’île de Porto Rico puis devait se diriger vers la République Dominicaine, le Nord d’Haïti et Cuba avant d’atteindre en fin de semaine le sud de la Floride. En Haïti, le pire est à craindre alors que les familles ne se sont toujours pas relevées de l’ouragan Matthew et que le pays manque cruellement de moyens pour protéger sa population.

Vigilance et prévention de SOS Villages d’Enfants Haïti

Forte d’une présence de longue date dans le pays, le plus pauvre du continent américain et l’un des plus exposés aux catastrophes naturelles, SOS Villages d’Enfants Haïti est particulièrement vigilante à l’approche de l’ouragan Irma et a déjà pris les dispositions nécessaires pour prévenir et protéger ses bénéficiaires et informer du danger les communautés qu’elle soutient en particulier à Cap-Haïtien, deuxième ville du pays située au Nord. Née en 1978, SOS Villages d’Enfants Haïti est active à Port-au-Prince, Cap-Haïtien et Les Cayes où elle vient en aide à 24.715 enfants, adolescents et adultes. Suite au séisme de 2010, l’association a secouru les victimes avant de lancer un programme de reconstruction sur dix ans. Six ans plus tard, en octobre 2016, elle déployait une aide d’urgence pour les sinistrés de l’ouragan Matthew dans le sud du pays, en particulier à Les Cayes. Aujourd’hui, ce programme se poursuit pour aider les familles toujours en situation de grande vulnérabilité sur le chemin d’une réhabilitation durable.