Education au developpement

L’éducation au développement est un processus d’apprentissage actif qui vise à provoquer des changements de valeurs et d’attitudes sur un plan individuel ainsi que sur un plan collectif en vue d’un monde plus juste et solidaire dans lequel les ressources et le pouvoir seraient plus équitablement répartis.

L’Education au Développement a été définie, par la Confédération européenne des ONG d’urgence et développement (CONCORD) comme « un processus d'apprentissage actif qui repose sur des valeurs de solidarité, d'égalité, d'inclusion et de coopération. Elle permet de dépasser le stade initial de la prise de conscience des priorités internationales en matière de développement et de développement humain puisqu'elle ouvre la voie à la compréhension des causes et impacts des enjeux internationaux et appelle à l'engagement personnel et à l'action concertée. Elle encourage la pleine participation de tous les citoyens à l'éradication de la pauvreté mondiale et la lutte contre l'exclusion. Elle promeut des politiques nationales et internationales plus justes et durables que ce soit au niveau économique, social, environnemental ou en matière de droits de l'Homme. »
Charte Éducation au développement durable

 


Les 3 piliers de l'éducation au développement
Les trois piliers de l’éducation au développement sont la sensibilisation, la conscientisation et le plaidoyer.

La sensibilisation sert à conduire le public vers une prise de conscience plus grande des réalités sociales, écologiques, économiques et politiques et des injustices du monde contemporain en transmettant des informations sur les causes et les conséquences de la pauvreté. La sensibilisation vise aussi à promouvoir des actions de solidarité et de coopération entre le Nord et le Sud.

La conscientisation: D’après Paulo Freire, la conscientisation est « un processus d’approfondissement de l’attitude de connaissance et de conscience ». La conscientisation nécessite des actions orientées vers un changement de pensée de la population locale en recherchant la participation des destinataires à l’analyse et à la recherche de solutions d’un point de vue éthique et politique en confortant l’implication et l’émancipation.

Le plaidoyer vise une influence sur les différentes décisions politiques qui ont des répercussions sur les populations des pays du Sud. Il est, à ce niveau, nécessaire qu’une étroite collaboration entre d’autres organisations non-gouvernementales des pays du Nord et Sud ainsi qu’avec les décideurs politiques soit créée.

C’est dans ce cadre que SOS Villages d’Enfants Monde a.s.b.l propose des interventions éducatives, basés sur des jeux de rôle, simulation, discussions et débats, dans les établissements scolaires au Luxembourg et lors des événements culturels et extracurriculaires sous forme d’ateliers interactifs sur les droits de l’enfant et la situation des enfants dans le monde.
SOS Villages d’Enfants Monde s’est engagé dans le passé dans différentes campagnes de sensibilisation, notamment au sein du consortium IDAY, portant sur l’importance de l’éducation pour tous en Afrique sub-saharienne, le groupe des ONG ayant élaboré le Rapport Alternatif sur les Droits de l’Enfant au Luxembourg (RADELUX) et la Plateforme luxembourgeoise contre l’abus et l’exploitation sexuels des enfants.

Pour de plus amples informations sur nos activités et événements EDEV veuillez consulter notre sous-rubrique « Evènements EDEV ».

Si ces explications éveillent votre intérêt, notre responsable en charge de l’éducation au développement, Madame Eva-Maria Schmid, se tient à votre disposition. Elle est joignable par mail 
evamaria.schmid@sosve.lu et par téléphone au 490 430 32.