News

05/04/2017

SOS Colombie mobilisée

En contact avec les autorités et les humanitaires, SOS Colombie évalue les besoins pour aider les familles et les enfants sinistrés de la région de Mocoa.

Le temps est compté en Colombie où samedi dernier de fortes précipitations ont provoqué la crue de trois fleuves entraînant des coulées de boue meurtrières qui ont dévasté la ville de Mocoa (40.000 habitants) au sud de la Colombie. En fait, c’est toute la région des Andes qui est actuellement frappée par le phénomène El Niño, responsable de ces catastrophes en chaîne. L’état d’urgence a été décrété dans la région de Mocoa.

262 morts et plusieurs centaines de disparus sont à déplorer. 1.200 personnes dont 40 % d’enfants ont trouvé refuge dans des abris temporaires et beaucoup de familles sont à la rue. Les dégâts matériels sont énormes, 80% des routes sont difficiles d’accès et la population est bloquée sur place alors que les travailleurs humanitaires arrivent en bateau à Mocoa. Deux aqueducs ont été détruits et l’accès à l’eau potable est très limité. Autant d’informations que rapporte le directeur national de SOS Colombie.

Présente à Ipiales (près de Mocoa) où ses infrastructures n’ont heureusement pas été touchées, SOS s’est mobilisée pour voir comment assister familles et enfants. Elle entend répondre en priorité aux besoins des nombreux enfants qui se retrouvent seuls. Prise en charge des enfants non accompagnés, ouverture d’Espaces Amis des Enfants et travail de sensibilisation à la santé et à l’hygiène font partie des mesures envisagées.

En contact avec le gouvernement et l’OCHA, SOS Colombie se coordonne avec les comités locaux d’aide d’urgence chargés d’identifier les besoins des populations sinistrées. Un appel de fonds a été lancé au niveau local. Une équipe est en route pour Mocoa.